À Dieu ce qui est à Dieu et au peuple ce qui lui appartient

Rédigé par Aurélien - - Aucun commentaire

Dans une société moderne se prétendant démocratique et prônant la liberté de pensée, on serait en droit de s'attendre à ce qu'aucune croyance ne jouisse de privilèges, du moins de privilèges officiels. Or la situation actuelle en Valais est bien loin de cette attente : non seulement de nombreux symboles religieux sont imposés dans des bâtiments publics (attirant des ennuis à ceux qui tentent de les retirer) mais de plus l'État accorde un statut officiel à la religion chrétienne, représentée par l'Église catholique romaine et l'Église évangélique réformée. Ces deux institutions sont ainsi reconnues comme d'intérêt public et bénéficient de généreuses subventions de la part de l'État.

Une telle situation est totalement inacceptable dans un pays démocratique. Les institutions gouvernementales n'ont pas à se mêler d'affaires métaphysiques. Libre à chacun de croire à ce qu'il souhaite, mais il n'est pas normal que telle ou telle croyance soit officiellement soutenue par les collectivités publiques. C'est aux croyants qu'il revient de subvenir aux besoins de leurs institutions religieuses. De même, les textes politiques ayant valeur de droit ne devraient pas contenir de référence au surnaturel. Or est-il nécessaire de rappeler que la constitution cantonale (de même que la constitution fédérale) s'ouvre par la formule « Au nom de Dieu tout puissant ! » ? Et est-il normal qu'une école publique et obligatoire contraigne ses élèves et professeurs à accepter un symbole religieux bien en évidence dans leur classe ?

Comment voulez-vous qu'une religion soit respectée par les gens ne s'en réclamant pas si elle jouit de privilèges sans fondements ? Plus longtemps les Églises refuseront la laïcité, plus elles seront combattues par les non-croyants ainsi que les adeptes d'autres religions. Ce n'est certainement pas dans leur intérêt.

Aussi, il est temps de mettre fin à cette aberration. Que vous soyez chrétien, agnostique, musulman, athée, raëlien ou que sais-je, peu importe, si vous aussi vous estimez que la laïcité est indispensable à la liberté de croyance, alors n'hésitez pas à signer l'initiative populaire cantonale pour un Valais laïc…

Fil RSS des articles de ce mot clé