Rien ne sert de tourner en rond

Rédigé par Aurélien - - 12 commentaires

S'il est une caractéristique des démocraties parlementaires qui est plus ou moins universelle, c'est bien l'éternelle alternance gauche/droite des gouvernements et parlements. La politique française en est un parfait exemple : dès que les électeurs en ont marre des innombrables décisions nuisibles d'une équipe, ils se tournent vers l'autre, et ainsi de suite, en se limitant à ces éternelles deux mêmes équipes dont la composition évolue avec les années tout en restant assez semblable dans le fond. Curieuse façon de penser que de ramener au pouvoir ceux-là mêmes que l'on avait évincés quelques années plutôt et de tourner en rond dans ce balancement sans fin.

Tous les sondages prédisent une écrasante victoire des conservateurs de l'UMP et du FN aux élections européennes. Pour voir le bon côté des choses, on peut dire que la population a majoritairement compris que le PS et ses satellites ne vont pas changer le monde et qu'il est peut-être temps d'aller voir sous d'autres horizons ; cependant on ne peut que se désoler que l'opinion publique ne sache que transférer ses espoirs d'une équipe à l'autre.

Il est temps que les gens réalisent que toutes ces oscillations ne font que tourner les aiguilles du temps sans faire pour autant avancer l'horloge. Un premier pas serait déjà de réaliser qu'il existe un monde en dehors des participants à ce jeu dénué de sens.

12 commentaires

#1  - Sonia Mendes a écrit :

Salut!

Autant dans cet article que dans d'autres tu parles ou fais allusion à ce "monde en dehors des participants à ce jeu dénué de sens". On dirait parfois que tu fais référence à l'anarchisme, car en dehors des élections je ne vois que l'anarchisme - mais peut-être que tu fais référence à autre chose. Est-ce cela? Et si ça ne l'est pas, quel est "ce monde" qui te semble être une bonne solution?



À bientôt.

Répondre
#2  - Aurélien a écrit :

N'y a-t-il que l'anarchisme en dehors des élections ? Je n'en suis pas si sûr, il existe toutes sortes de formations politiques ne participant pas aux joutes électorales sans pour autant être libertaires, cela peut aller d'organisations marxistes à des groupes religieux, en passant par les monarchistes. Certaines ont pour but de prendre le pouvoir par une voie non-électorale, d'autres cherchent simplement à influencer la politique sans chercher pour autant à être au pouvoir.

Néanmoins je crois que tu regardes dans la bonne direction ! : )

Répondre
#3  - Sonia Mendes a écrit :

Certes!

Direction anarchisme?

Répondre
#4  - Aurélien a écrit :

Comme le disait un hébreu dans le temps, c'est toi qui le dis… ; )

Répondre
#5  - Sonia Mendes a écrit :

Si c'est pas l'anarchisme, qu'est-ce donc?

Répondre
#6  - Aurélien a écrit :

Excuse-moi, j'ai dû mal interpréter ce que disait l'hébreu en question. En fait, je voulais dire "oui, c'est cela" mais d'une manière floue conforme à mon habitude ! : )

Répondre
#7  - Sonia Mendes a écrit :

Mes connaissances de la Bible tendent asymptotiquement vers zéro, donc c'est probablement moi.

Quoiqu'il en soit, c'est intéressant; mais je me demande pourquoi tu ne développes pas plus cela dans un article, puisque l'anarchisme est en filigrane dans tes diatribes. :)

Répondre
#8  - Aurélien a écrit :

L'anarchisme fait peur. Dans l'esprit de beaucoup, cela évoque le chaos, la violence, le terrorisme, et que sais-je encore…

Si je pars directement là-dedans, certains ne comprendront pas et me prendront pour un hurluberlu un peu cinglé. Mon but est d'amener les gens vers cette voie en leur montrant pourquoi.

Mais ne t'inquiètes pas, ça viendra ! Tu sais, il y aurait tellement de choses à écrire… il faut bien en laisser pour la prochaine fois ; )

Répondre
#9  - Sonia Mendes a écrit :

Je comprends tout à fait et effectivement, ça peut mal passer.

En tout cas, j'approuve à 100% ta direction. :)

Répondre
#10  - Limette96 a écrit :

Bonsoir !

Pourquoi selon toi l'anarchisme ne serait-il pas lui aussi voué à l'échec ?

Répondre
#11  - Aurélien a écrit :

Parce qu'au final, tout le monde a quelque chose à y gagner. Tout pouvoir s'attire inévitablement des ennemis, qui finissent un jour ou l'autre par avoir raison de lui. L'absence de pouvoir dans un domaine sera profitable au plus grand nombre, et ceux qui y auraient pu y trouver un avantage se rattraperont ailleurs, où cette fois-ci ils seront contents de ne pas avoir affaire à l'autorité.

Du moment que tout le monde en profite à un endroit ou un autre, chacun a intérêt à ce que tout fonctionne pour le mieux, sinon les avantages disparaissent. Dès lors, les gens ne vont pas rester à ne rien faire mais vont contribuer au fonctionnement de la société.



Non, c'est pas convaincant ? ^^

Merci pour le commentaire et désolé pour le délai de réponse, au fait…

Répondre
#12  - Limette96 a écrit :

Convaincant... mouais. Je me renseignerai sur le sujet. Il est difficile de faire la part des choses entre ce qui est enseigné, ce qui est sûr et ce qui reste à prouver.

En tout cas, merci pour ta réponse. Le délai importe peu du moment qu'il y a une réponse à l'arrivée :)

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Commenter

Quelle est la deuxième lettre du mot rbjzyq ?